7. Elimination du Trouble

Sommaire:

Toutes les matières, qui étaient solubles dans le liquide chaud mais ne le sont pas à des températures basses, formeront une précipitation et un dépôt au fond de la cuve, qui se nomme « le trouble ». Le trouble sera éliminé à l’aide d’une cuve qui s’appelle « Whirlpool ».

Ils existent deux différents types de trouble:

  1. le trouble fin (à froid) qui résulte surtout à l’étape numéro 6. “Refroidissement”
  2. le trouble à chaud, c’est-à-dire la floculation qu’on a vu pendant l’étape numéro 5. “Cuisson et Houblonnage”.

Ces troubles sont malvenus dans la bière finie et doivent être éliminés.

Le trouble à froid, ce sont des éléments, qui étaient solubles dans le moût chaud, mais ne sont plus solubles dans le moût froid, et qui apparaissent pendant le refroidissement. En général, ce sont des mélanges d’albumines et de tanins qui, en se déposant, entraînent des résines de houblon et des protéines.

Le trouble à chaud: les flocons déjà vus pendant la cuisson, sont les matières azotées coagulées (la cassure) à la chaudière. Ils sont entraînés sur le bac et se rassemblent en masses.

Après la cuisson et la réfrigération, le moût sera pompé dans un “bac Whirlpool”, sorte de séparateur centrifuge. Un Whirlpool! Alors, qui dit que notre bière ne passe pas du bon temps pendant le brassage?

Le moût se trouve donc dans le Whirlpool, qui est comme une “centrifugeuse statique”. Pendant ce stage, selon les lois de la physique, les matières dures se rassemblent au centre et au fond de la cuve, sous forme de cône, et elles peuvent être enlevées facilement après que le moût clair ait été pompé dans les cuves de fermentation.