4. La bière est complexe mais pas compliquée

La bière n’est pas une diva, comme quelquefois le vin. Bien sûr, il y a des différences entre les bières d’un même type. Il existe aussi des dégustations et compétitions de bière, de plus en plus de “beer geeks” aussi ici à Paris et même des sommeliers de bière. La bière est même plus complexe que le vin, avec environ 8000 différents goûts possibles…

Mais la bière n’est pas prétentieuse! Il ne faut pas toujours l’analyser si vous n’en avez pas envie. Personne ne va penser du mal de vous si vous commandez une bière blanche avec un coq au vin ou avec un Cheeseburger! Si une bière vous plaît, continuez à la boire, si vous ne l’aimez pas, commandez une autre la prochaine fois, comme la vie est trop courte pour supporter les mauvaises bières.

Mais, au contraire du vin qui, dans les dernières années, avec le «blending» et les nouvelles technologies de production, est devenu de plus en plus uniforme, la bière en France est maintenant de plus en plus intéressante et variée. Il existe un nouveau courant en France, avec des bières plus spéciales et des petites brasseries régionales innovatrices. Alors, profitez-en, goûtez les différences entre les bières, essayez de trouver votre goût préféré et respectez la bière dans sa grande qualité et sa variété.

Cette vaste variété des goûts de bière vient des combinaisons possibles des 4 différents ingrédients (le vin n’en a que deux). Il en résulte des saveurs utilisant toutes les zones de goût du palais (sucré, salé, acidulé et amertume).

Excursus: L’amertume de la bière est aussi la raison, pour laquelle, pendant une dégustation de bière, il faut toujours avaler la bière. La région d’amertume du palais se trouve en effet en arrière de la langue et au début de la gorge.

 

De plus, il y a beaucoup plus d’étapes de fabrication pour la bière que pour le vin. Chaque étape peut être variée, pour chaque fois aboutir à une bière différente.